Chronique « After » de Anna Todd Tome:1.2.3.4.5

after.PNG

Titre : «After »
Auteur : Anna Todd
Éditions : Hugo Roman
Tome : 5
Date de sortie : 2 janvier 2015
Nb pages : 600 pages
Warnings : scène érotisme
Disponible en numérique : Oui

Lien vente :  Amazon

Résumé :

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

AVIS : ( ATTENTION RISQUE DE SPOILER ) 

Alors alors, par où commencer ?
Huhum  difficile … Je suis partagée entre avoir aimé, ou pas du tout. Les 3 premiers tomes sont … durs à lire sans avoir envie de claquer la tête de Tessa ou d’Hardin. Nan vraiment … Le « je t’aime, moi non plus » devient très lassant après un temps, et bon sang ce que ça m’a soûlé. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai levé les yeux au ciel tout en m’efforçant de rester calme (J’ai été fière de moi d’ailleurs … Sans me vanter hein !). Vous devez vous dire : non mais pourquoi elle a lu tous les tomes alors ? XD Bah, écoutez, je peux juste vous dire que même si c’était énervant, j’avais envie de savoir comment allait évoluer cette foutue relation entre ces deux-là.

L’histoire, c’est celle de Tessa Young qui entre à l’université WCU. En s’installant, elle fait la connaissance de Steph, qui partage sa chambre, et qui semble être la bonne amie très louche avec son look goth rock. Puis elle rencontre les amis de celle-ci, dont un certain Hardin, cheveux bouclés avec plein de tatouages et piercings. Un mec canon … Pour vous donner une idée un peu de sa tête, focalisez-vous sur l’acteur Daniel Sharman (nan mais ce garçon est un pur canon !) bref. D’ailleurs, je ne sais pas si vous le savez, mais apparemment After va être produit en film, mais ne sortira pas au cinéma ! Huhum enfin bref, revenons aux livres.

Je disais : ça m’a soûlé, mais je n’ai pas lâché. J’ai persisté. Et même si dans les tomes 4 et 5 il y a encore les « je t’aime moi non plus », ils se font tout de même plus rares que dans les précédents tomes. Donc ça allait, j’ai pu continuer ma lecture.

Dans l’ensemble, l’histoire n’a rien de vraiment compliqué. En fait, j’ai un peu – voire même assez souvent – eut l’impression du « déjà vu ». Entre une jeune fille qui tombe amoureuse d’un mec badass puis vit une relation très chaotique avec ledit mec, la maman qui n’approuve pas ce genre de relation, et ce fichu jeu du chat et de la souris où les réconciliations sont font avec le sexe, bah ouais, c’est comme si je l’avais déjà lu, parce qu’il n’y avait rien de vraiment nouveau et surprenant.

Parlons maintenant des personnages (ATTENTION ! risque de spoiler). J’ai beaucoup apprécié Landon, demi-frère ( presque) SPOILER( surligné en bleu avec votre sourie pour voir le spoiler) Landon est pas le frère de Hardin, pour faire court, le soit disant père d’Hardin n’est en réalité pas le père d’Hardin hum compliquer non pas du tout lol) de Hardin, j’ai d’ailleurs cru au début que lui et Tessa allaient entamer une petite relation amoureuse. Mais non, finalement, ils ne seront qu’amis. Je trouve que c’est dommage qu’on ne voit pas plus Landon, parce que c’est un personnage qui m’a vraiment plu, mais étant donné que les livres sont centrés sur Hardin et Tessa, c’est bien normal qu’il ne soit que secondaire.

Hardin est le personnage que l’on a du mal à cerner, le gars change sans arrêt de comportement, j’ai cru qu’il était bipolaire au début. Mais en fait c’est dû à son enfance, tout simplement.
Son personnage m’a énervé au début, mais j’ai fini par craquer, car Tessa finit par réussir à le faire sortir de sa coquille, et on découvre alors un tout autre caractère. N’empêche la nana, elle a eu de la patience pour ce garçon.

Pour finir, même si j’ai eu du mal à apprécier cette façon qu’ont Tessa et Hardin de se tourner autour comme ça, à répétition, j’ai bien aimé le côté psychologique. On apprend à connaître les personnages au fur et à mesure, ils évoluent au fil des tomes, lentement, et l’un avec l’autre.

Mais de là à faire 5 tomes pour en arriver à ce résultat ?! Non. Franchement, non. L’auteur aurait pu, de mon point de vue, en faire simplement une petite trilogie, ça aurait amplement suffi. Parce que bon il y a beaucoup de répétitions, de situations qui se ressemblent ; sans oublier les moments où elle cite beaucoup trop « Orgueil et préjugé » de Jane Austen au bout d’un moment on finit par comprendre qu’elle aime ce livre, d’accord, mais ça devient lassant, elle n’est pas obligée de le dire 15 fois non plus, et dans cette saga, elle le mentionne bien trop souvent ! Pourquoi, si elle voulait simplement nous prouver qu’elle a de la culture, ne pas citer d’autres livres ? Autre exemple avec cette marque de vêtements que porte Tessa, c’est comme si elle se sentait obligée de dire, à tous bouts de champs : « je me suis achetée la jupe noir en cuir de chez Karl Marc John ; j’enfile ma chemise Karl Marc John ; je ne sais laquelle choisir entre les deux jupes de Karl Marc John, etc. » Elle mentionne chaque fois la marque de vêtements dès que Tessa enfile ou achète des nouvelles fringues ; je n’ai juste pas compris cette fixation qu’elle fait sur cette marque Oo. Honnêtement, je n’en avais un peu rien à foutre de la marque.

Pour clôturer cette chronique, je dirais que j’ai aimé, mais sans plus. Pas de coup de cœur, rien. C’est pas un roman que je relirai, c’est certain.


Ma notre : 3.5/5
———
#TheReader

PS: petite note de rappel, un roman ne peut pas forcément plaire à tout le monde, merci de respecter chaque avis tout en restant… poli 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s