Chronique  » Appelle moi par ton nom » de André Aciman.

Bonsoir les dévoreurs !

Mon dieu, je sais que cela fait très longtemps. Je suis désolé, mais j’avais surtout besoin de stopper avec les chroniques et les services-presses. J’ai également stoppé tous les partenariats, car j’ai surtout eu l’impression d’être un robot. Je n’arrivais plus à savourer mes lectures telle comme il se doit. Franchement limite ça me dégoûtait… Donc d’ou cette pause.

Voilà, voilà, je reviens doucement avec mes chroniques :). Ce soir, je reviens surtout avec mon coup de cœur livresque 2018 : Call me by your name.

Voici la présentation de ce bébé :

Ce joli bijou est écrit par André Aciman son livre est disponible chez la maison éditions  » Grasset ». Il fait  336 pages et vous pouvez le trouver en version broché  sur AMAZON.

chronique

Mon avis :

Que puis-je dire de cette beauté ? Déjà je peux vous dire que c’est mon coup de cœur livresque 2018. Une pure merveille. Il m’a mis une claque monumentale !

Déjà, je n’aime pas tellement les romans sans trop de dialogues. J’aime quand ça parle, qu’il y ait des échanges.

Mais « call me by your name »… Pffff oui une véritable claque. Je ne pensais pas m’accrocher autant à ce bouquin.

Mais de quoi ça parle au juste pour l’avoir autant aimé ?

Voici le donc le résumé : Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l’été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d’Elio lui fait savoir qu’il est loin de désapprouver cette relation singulière…

André a une plume tellement prenante, douce et poétique que c’est difficile de décrocher de cette merveille et rien que de le dire, j’en ai des frissons.
Les personnages sont très attachants, particulièrement Elio ; tout comme l’histoire du début à la fin. Il est un ado un peu difficile à cerner par moments, mais on finit par comprendre pourquoi il est, en quelque sorte, difficile pour lui d’assumer ses sentiments envers Oliver. Parce qu’au début, en lisant le livre, on comprend qu’il a du mal à savoir comment réagir et Oliver ne l’aide pas non plus mais pourtant dès que la phase d’acception est passée, vous êtes pris au piège avec eux.

Cette histoire est douce et bouleversante à la fois. En arrivant à la fin cela a été dur de me séparer d’Elio et d’Oliver, leur histoire d’amour est tellement touchante.
J’ai vraiment, vraiment eu du mal à m’en remettre. Difficile de trouver quoi lire après quand un bouquin pareil vous transporte si loin.

Pour sûr, je relirai ce bijou et je compte bien le relire pendant les grandes vacances.

OoOoO

Alors, est vous ? z’avez craqué pour ce bébé ? dite moi tout 😀

 A trés vite pour d’autres chroniques.

Publicités

Marques Pages OWLGD-ART

Petit article très sympa concernant ma petite boutique de vente de création marque-pages. Merci Christelle .

LesBookineusesdu28

th07PWA2KO

J’ai découvert il y a quelques mois , le site de création de marques pages OWL GD ART tenu par Céline . Elle a de très belles créations et ses marques pages sont au top ainsi que le prix .

Je vous montre ceux qui me reste a la maison car j’en ai déjà offert quelques un , qui ont vraiment plu.

1

Vous pouvez suivre les créations de Céline sur Facebook et sur Instagram sous le nom de OWL GD-ART . Pour ma part , après le salon du livre je vais y repasser une commande pour mes nouveaux livres !!!

thFU51ZKL2

View original post

Chronique sur « Rebel Love » de F.V.Ester.

Bonjouuuuuuuur les chroqueurs(euses) !

Aujourd’hui je reviens avec une nouvelle chronique comme annoncé hier :). Et c’est avec Rebel Love de F.V.Ester publié chez City Editions. Il fait 272 pages et disponible en version Kindle et papier sur ZONZON .

rebel L

Photo version vidéo disponible sur mon instagram

Mon avis :
Quel plaisir de retrouver FV Ester ! Son premier roman que j’ai lu était « Dark Skies » que je recommande si vous n’êtes pas contre le bdsm très soft :). Puis j’ai acheté ce livre quelques jours après sa sortie et donc lu le jour même.
Sierra, meilleure amie d’Alex, vient de vivre une rupture très difficile. Ils habitent en colocation et se partagent un peu près tout sauf les copains/copines.

Lire la suite

Chronique sur  » Neon Sign Amber  » de Ogeretsu Tanaka.

Booonjouuuuur 🙂

Oui, oui, cela fait très longtemps, je suis sincèrement désolé. Avec les fêtes etc… Un peu dur de lire en toute tranquillité et surtout avoir ce courage de chroniquer.

Comme annoncé sur ma page, j’ai décidé qu’à partir de maintenant je posterais mes chroniques seulement quand la motivation sera présente. SAUF évidemment pour les Sp avec une date demandé) Celles-ci seront mises en ligne avant la fin. Comme ici avec Babelio. 

Voici mon avis 🙂  Bonne semaine les dévoreuses(eurs)


 

ins

 » Neon Sign Amber » est un yaoi comics écrit pas Ogeretsu Tanaka, publié chez Taifu. Comics. Vous pouvez vous le procurer ICI

Résumé:

Souvent incompris à cause de son visage inexpressif, Ogata n’en reste pas moins un beau jeune homme qui travaille comme hôte de salle dans une boîte de nuit. C’est dans cette dernière qu’il fait la connaissance de Saya, un Gyaru-o connu pour enchaîner les conquêtes féminines. Malgré des caractères diamétralement opposés, les deux hommes vont pour tant tisser des liens et se rapprocher peu à peu. L’issue de leur relation dépendra cependant d’une chose essentielle : leur capacité à faire face à leurs sentiments.

Mon avis :

Avant de commencer je tiens à remercier Babelio pour le SP organisé   » la masse critique graphique » via leur site.
 
Vous avez envie de participer ? Il vous suffit d’avoir un blog, un compte Babelio et d’être bien au rendez-vous quand Babelio proposera plus de 50 livres graphique / romans en SP « Masse Critique graphique » et « Masse Critique littérature ». Vous devrez sélectionner le / les livres qui vous tenteront, ensuite c’est Babelio qui choisira l’élu (chroniqueur). Hey oui, comme un tirage au sort.
 
Bref, revenons à la chronique du livre.
 
Déjà, je dois vous dire que c’était sacrément bizarre de se replonger dans un yaoi / manga comic. Cela fait des années que je n’en ai pas relu. Au début, j’ai eu du mal à rentrer dedans, pas à cause de l’histoire rassurez-vous, mais la mise en place. J’ai juste perdu l’habitude d’en lire.

Lire la suite

Chronique de Christelle sur  » Il était une fois, la fée chabada » de Lucie Brasseur.

Bonjour les dévoreurs. Mise a jour sur le blog avec une nouvelle chronique de Christelle. J’espère que la précédente chronique de Laura vous as plus :D. Je n’ai pas trop le temps de papoter, mais j’vous dépose ceci rapidement ;).

Je vous annonce qu’il y a 2 nouvelles chroqueuses qui se sont jointes à moi pour m’aider à garder en vie le blog, la page et partage leurs passions avec moi et vous.

Bonne journée


 

20171125_111540

Photo de Christelle et les livres

 » Il était une fois, la fée Chabada » est écrit pas l’auteure Lucie Brasseur et publié chez  Yaka Books Editions.  Il fait 294 page et disponible en version poche et broché sur AMAZON.

Résumé:

Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par les Mœurs. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit « la rencontre qui changera sa vie ». Incarcérée et accusée de meurtre, elle clame pourtant son innocence. Pour rendre supportable la détention, elle se met à écrire le conte Des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie. PRÉLUDE : À défaut d’être l’héroïne d’un conte de fées, Maryline était fille de joie. Les paillettes de ses robes n’illuminaient aucun bal féerique, n’aveuglaient aucun prétendant intrépide virevoltant. Accompagnant savamment la cambrure de ses reins, elles se limitaient à aiguiser les rêves lubriques de porcs libidineux abandonnant quelques biftons après s’être persuadés d’avoir été heureux. Cette histoire ne sera donc pas, à proprement parler, un conte de fées. N’y évolueront ni chevalier valeureux, ni sorcières au nez crochu ; pas même de gros dégueulasse s’effaçant sous les traits d’un crapaud coassant au clair des néons blafards d’un motel bon marché. Et pourtant…

Avis de Christelle: 

Tout d’abord , je tiens a remercier les Éditions YAKA BOOKS pour le service presse et la confiance envers notre blog.

Lucie Brasseur, nous emmène à travers ce roman dans un univers bien différent de nombreux livres. Elle a un style bien a elle et très intéressant. Elle a réussit a incorporer la magie des contes a une réalité totalement opposer et très noires.

C’est une nouvelle génération de contes et j adhère vraiment a ce concept.

A travers la lecture et au fil des pages, nous partageons la vie féerique de Maryline et son monde de poupées géantes et poussières d’étoiles ou elle se plonge afin de trouver l’inspiration pour écrire lors de son sommeil.

Et de Maryline qui doit se prostituée afin de régler ses charges au quotidien qui pour le coup est beaucoup moins féeriques surtout de sa cellule.

J’ai découvert, la plume de Lucie Brasseur lors de ce roman et je compte bien lire ses deux autres. Son style est décalé par rapport aux livres classiques que nous connaissons. Il m a fallu quelques pages pour m’y adapter mais âpres quel bonheur. Le suspens mélanger a la magie vous transporte et vous êtes pris du début a la fin par son histoire.

Ses personnages sont très bien écrits et peu commun, elle a su très bien structuré les deux histoires en une, un vrai régal.

Si vous aimez le suspens, les polars et les conte de fées, n’hésitez pu ce livre est pour vous et à ce prix la il serait dommage de ne pas en profiter.

***

A bientôt pour des prochaines Chroniques.

Chronique sur « Maybe Someday » de Colleen Hoover ! Avis de Laura.

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je poste ma première chronique sur ce blog. Merci à son auteure de me laisser y publier. Je signerais Laura.

Je ne prend pas de risques avec cette première Chronique, en vous parlant d’un livre que j’ai littéralement dévoré, et plus d’une fois.


maybe,-tome-1---maybe-someday-602003

Voici donc le tout premier Colleen Hoover que j’ai lu. Le livre qui m’a rendue accro à cette auteure.

Titre du roman : Maybe Someday

L’auteure du livre est Colleen Hoover , il est publié chez Hugo Romance et fait 477pages.

Disponible sur AMAZON !

Le résumé du livre :

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné.

Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney.

Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…

Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

Mon Avis :

J’ai ouvert ce livre sans trop savoir à quoi m’attendre, je suis passée du rire, aux larmes, à l’inquiétude, et au final j’ai l’impression d’être passée par les mêmes sentiments que les héros de l’histoire.

Justement, parlons en de ceux là. D’abord il y a Sidney. Lire la suite

Chronique sur  » In Lux Limine » de JEAN MICHEL RAFFALLI. Avis de Christelle.

Petit bonsoir mes choux !

J’espère que ça va toujours bien pour vous ? Ça va pas trop froid ? Le retour du poêle, les couvertures polaires et du chocolat bien chaud vous ont pas trop manqué ?

Ce soir, je reviens avec un nouvel avis de Christelle toujours aussi fidèle ❤


41ev8mdaeqL._SX331_BO1,204,203,200_

Ecrit par Jean Michel Raffalli, In Lux Limine est édité chez HUGUES FACORAT EDITION. Il fait 412 pages en version broché et disponible sur Amason : ICI

Résumé du livre:

Simon est un jeune homme de 25 ans. Bébé abandonné par ses parents et élevé par des carmélites, il passe son enfance et son adolescence dans un couvent. Il vit à Marseille, sans travail, dépressif et abattu, il contracte des dettes auprès d’un gangster local, Le Boiteux, et lui dérobe des documents compromettants. Un soir où il cherche à échapper une fois de plus à ses poursuivants, Simon entre dans un bar ; il y rencontre Lucie, une jeune et séduisante détective privé qui vient d’apprendre le décès de son oncle Samuel, avec en prime un gros héritage financier, la maison de Campo et tout ce qu’elle contient ainsi que le devoir de continuer ses recherches.

***

Avis de Christelle:

Tout d’abord, je tiens a remercier Jean Michel Raffalli pour le service presse et la confiance accorder a notre blog .

Ce roman est un livre comme j’aime tant en lire et qui mérite vraiment une meilleures visibilité et d’être découvert par de nombreux lecteurs.

L’histoire va vous tenir en haleine tout au long des pages avec tous ses rebondissement et ses intrigues.

On s’attache très facilement aux personnages et on a bien du mal a les quitter lors de la fin du livre.

Si vous êtes comme moi, que vous aimez bien les histoires surprenantes, haletante et intrigante : n’hésitez pas a vous procurer son roman !!!


Disponible aussi sur son blog


C’est tout pour ce soir :).

Je reviens normalement avec 2-3 autres chroniques des M/M ( encore bah oui :p ). A trés vite !

Chronique sur  » CONFIDENCES D’UNE FLEUR BLEUE » de Sabine Ricote écrit par Christelle !

Bonsoir les choux !!

Comment-allez vous ? Cela fait longtemps, je suis désolé pour le manque des mises à jour sur le blog. Je n’ai pas vraiment eu le temps de chronique mes dernières lectures, jonglé entre ma boutique de création d’art, vacance d’Halloween pour ma fille et profiter du repos et écrire un peu. Donc voilà un peu la raison pour laquelle je n’ai rien posté ici.

Ce soir je reviens avec un chronique de la douce Christelle . Bonne lecture.


31MhuK7ZctL

Ecrit par Sabine Ricote, le roman fait 106 pages en version numérique publié chez Editions Edilivre. Il est disponible sur Amazon en broché également : ICI 

Résumé:

Anaïs cherche l’Amour avec un grand A. Entourée de ses animaux perspicaces et de son amie Sophie, elle multiplie les rencontres et brosse sans retenue les portraits de ses soupirants. D’aventures cocasses en rendez-vous désastreux, Anaïs étudie les comportements masculins et s’interroge sur les raisons de son célibat. Parfois désabusée, elle se ressaisit en évoquant avec humour ses souvenirs d’enfance et pose un regard amusé et décalé sur des confidences bourrées d’autodérision. Son côté fleur bleue affleure et elle sait se laisser guider vers le meilleur.

Avis de Christelle:

Tout d’abord, je tiens à remercier Sabine Ricote pour le service presse et toute sa confiance envers notre blog.
J’ai adoré passer du temps au coter d’Anaïs et de sa copine Sophie. En lisant ce roman, vous allez passez par beaucoup d’émotions et de grands fou rire.
Sabine RICOTE nous emmène à travers son roman a une histoire que l’on aurait pu vivre ou que l’on a vécu sur certaines scènes. La vision d’Anaïs, qui de sa boutique de fleurs, observe la gente masculine et leurs méthodes de séduction, est vraiment très bien tourner et si réel.
Nous découvrons une romance légère mais écrite avec finesse. On s’attache très facilement aux deux copines et leurs péripéties et on en redemande volontiers.
Avec le mauvais temps qui arrive, prenez ce roman, sortez votre couette et lisez !!!

Vous allez tellement rigoler que vous en redemanderais et que votre moral sera au beau fixe.
Je finirais pour conclure que ce roman est le rayon de soleil qui vous faut pour ce mois de novembre.

 

Nouvelle chronique sur  » Dark Skies  » de F.V Estyer.

Hello les gars !

Me revoilà avec une nouvelle chronique d’une romance M/M (Encore bah oui :p, que voulez-vous, j’adore ❤ ). La douce auteure nous a proposé des SP sur son dernier précieux qui sort le 22 octobre.

J’espère que vous avez passé un bon week-end ? :).


ds

 » Dark Skies » est une romance érotique M/M écrit par F.V. Estyer. Un livre auto-édité disponible sur sa boutique TICTAIL .

Résumé: 

Une vie monotone. Un pavillon de banlieue. Une fiancée aimante. Matthew s’en contente parfaitement, sans rechigner. Taisant sa vraie nature. Ses réels désirs.
Une rencontre fortuite. Un embrasement des sens.
La vie de Matthew bascule.
Et si le jour, il reste ce chic type sans histoire, lorsque vient la nuit, ses démons prennent le pouvoir.
Il ne lutte plus. Se laisse sombrer. Avec délice. Avec audace. Jusqu’à se perdre.

*** Roman érotique MM – Ce récit comporte des scènes explicites entre hommes ***

 

Mon avis :

Je remercie l’auteure pour le service presse et sa confiance.
 
C’est le premier roman que je lis de F.V Estyer, je peux déjà dire que j’aime beaucoup sa plume très légère avec sa pincée de piment parfaite. 
 
Premièrement, le roman a des contenus très explicite basés sur du BDSM soft. J’en lis très rarement voire même carrément pas, surtout en roman en fait. Quand FV Estyer a proposé des SP de Dark Skies, j’ai un peu hésité de peur de tomber sur une lecture trop « dure » on va dire . Puis j’ai écouté mon instinct, je me suis laissée tenter et résultat : je n’ai pas été déçue !
 
 
Cela fut une belle découverte de ce côté de l’univers BDSM soft. Le niveau des scènes explicites est plutôt respectable de ce que je lis habituellement. C’était chaudement croustillant !!
 
Matt, fiancé à une femme, ne vit pas dans un monde de bisounours. Dès qu’il découvre le sexe gay, il y prend du plaisir. Il aime ça, il profite de chaque moment passé au club Dark Skies, malheureusement le regret lui revient en plein face chaque fois qu’il quitte le club. La tromperie lui laisse un goût amer, il se sent sale, très écœuré par son comportement.
Sa vie a réellement basculé le jour où son patron Connor lui présente Trent, un membre du Dark Skies.
 
Les choses entre eux sont très tendues. Trent l’agace, il est froid, crâneur, et parfois lui mettre un poing dans la gueule le démange vraiment. Matt résiste à Trent au début quand ce dernier tente de le séduire puis il baisse petit à petit, malgré lui, ses défenses. Il ressent de l’excitation quand celui-ci le touche, le frôle… Et c’est là que Trent l’embarque dans le monde de Dark Skies. Malgré le regret, le dégoût qu’il ressent pour le mal qu’il fait dans le dos de sa fiancée, il n’arrive pas à résister.
 
Concernant les scènes érotiques nous sommes servis sur un plateau d’argent. Sans déconner, je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai eu du mal à rester assise sans bouger  XD. Quand c’est chaud…ça ne l’est pas à moitié. Les scènes sont un peu détaillées sans que cela soit « trop sale, trop hard, dégoûtant quoi », donc ça m’a plu. Dans ce bouquin, on ne manque de rien il y a de la romance, de l’intrigue, du sexe évidemment x). Enfin bref, FV Estyer m’a bien conquise avec Dark Skies. Je suis ressortie très satisfaite du roman, une très belle fin comme elle se mérite ;). 
 
 
Dès que j’ai un moment, je vous promets d’aller découvrir les autres romans de miss FV Estyer !
 
Merci encore une fois à l’auteure pour sa petite plume et ses petites merveilles :).

Chronique sur « Les quartiers de New York, Tome 2 : À Sunset Park » de Santino Hassell.

Me revoilà avec une nouvelle chronique m/m ;). 

La suite du premier tome de  » Boulevard Sutphin ». Je remercie mon partenaire Dreamspinner pour leur service presse :). La chronique arrive beaucoup de retard, car je suis pas mal occupé, donc je n’ai pas eu le temps de le faire plutôt.


k.PNG

« A Sunset Park » écrit pas Santino Hassell et publié chez Dreamspinner. Il est disponible en format papier et kindle sur Amazon. Il fait 260 page en version broché.

Résumé:

Si Raymond Rodriguez a passé sa jeunesse à esquiver les responsabilités, ce n’est plus possible. Son frère aîné souhaite s’installer avec son compagnon. Raymond doit s’assumer et se trouver un appartement.

Quand David Butler, gay et fier de l’être, lui propose une colocation, Raymond accepte, à défaut d’autre chose.

Sur presque tous les points, ils sont différents – David est un caucasien BCBG du Connecticut, Raymond, un docker latino du Queens – ils partagent néanmoins une solide amitié qui surprend tout le monde. Pourtant, leur relation paraît sans ambivalence, car Raymond a toujours caché sa curiosité bisexuelle.

Une fois sous le même toit, les deux hommes passent à l’acte, mettant vite en péril leur entente jusque-là sans nuages. Peu à peu, leurs différences fondamentales, exacerbées par la tension sexuelle et la frustration, finissent par les séparer.

En plus de sa nouvelle indépendance, Raymond doit accepter ses sentiments.
Dans le cas contraire, il risque de perdre David.

Mon avis:

Encore un roman que j’ai avalé en deux nuits seulement (je rappelle  que je lis uniquement les soirs avant d’aller au dodo) ^^. J’ai savouré cette suite, c’était top. J’ai eu peur que l’auteur ne sache pas tenir la trame comme il le faut, mis finalement j’ai beaucoup aimé ce tome 2.

On y retrouve Raymond le frère de Michael Rodriguez, héros du tome 1, et David, le coup d’un soir de Mickey.  

David et Ray se sont liés d’amitié dès que Ray a eu besoin d’aide pour remettre son frère sur les rails. David a été le premier à lui venir en aide, depuis c’est une belle amitié qui les lies, sauf que dans cette amitié il y a aussi de l’attirance.

Forcément les choses se compliquent un peu entre les deux hommes. Ray a toujours ce petit côté enfantin et David est le contraire de lui. Je trouve qu’ils s’assemblent bien :). David l’aide beaucoup, mais dans un autre sens, et je trouve que il le « force » un peu quand même quand un moment Ray explique vouloir y aller en douceur.

Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce second tome, ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai tout de même passé un bon moment avec Ray et David. Puis franchement, la plume de Santino est super captivante !

Si je devais choisir entre les deux, je voterai pour le second tome qui est quand même mieux que le 1, je trouve.

Je vous le dis n’hésitez pas une seconde à découvrir le premier tome vous pourrez découvrir ma chronique sur mon blog.